Portraits

© DR
Joaquin Jimenez-Martinez
Hydrogéologue
Outre l’aspect recherche, cette chaire comprend une partie d’enseignement et une autre de valorisation vers le monde économique.
« Je cherche à comprendre les lois physiques qui régissent la dispersion des polluants »
Docteur de l’université de Catalogne, Joaquin Jimenez-Martinez est titulaire de la chaire environnement et innovation, mise en place par la fondation Rennes 1, au laboratoire Géosciences Rennes, en collaboration avec l’Institut de physique de Rennes.

 

« J’étudie la dispersion des polluants dans les eaux souterraines. L’objectif est de créer de nouveaux modèles pour faire des prédictions à long terme. Les polluants pénètrent dans le sol à travers des pores, des petits espaces libres entre la matière. En profondeur, dans les aquifères, ces pores sont entièrement remplis d’eau. Mais dans la zone insaturée, entre le sol et les aquifères, ces pores sont occupés par de l’air ou de l’eau, en différentes proportions. Et cela va modifier le trajet et la vitesse d’écoulement des polluants.

En laboratoire, je modélise le sol et ses pores en deux dimensions, en emprisonnant des grains d’une colle spécifique entre deux plaques de verre. Grâce à un dispositif pointu, je peux injecter de l’air et de l’eau en proportions choisies, qui vont remplir les interstices - les pores - entre les grains. Puis j’envoie de l’eau avec un produit fluorescent, qui représente le polluant. Grâce à une caméra de grande résolution spatiale, je filme la progression de ce mélange dans mon modèle. Je cherche ainsi à comprendre les lois physiques qui régissent son trajet. Des modèles plus précis pourraient permettre d’anticiper la présence éventuelle de polluants, par exemple des nitrates, dans une nappe phréatique avant d’y prélever de l’eau. Mais ces travaux pourraient intéresser d’autres disciplines, comme le génie pétrolier. »

Tabs

Propos recueillis par
Céline Duguey

Ajouter un commentaire