Portraits

© DR
Tanguy Rouxel
48 ans
Chercheur mécanicien, spécialiste du verre
Le fondateur du Larmaur(1) a été interviewé par téléphone par Nathalie Blanc.

« C’est quand ils ne savent pas que c’est impossible que les hommes font les inventions les plus belles ! »

1

Qu’auriez-vous fait si vous n’aviez pas été chercheur ?

Sans hésiter, je me serais consacré à une discipline artistique, comme la musique, la peinture, ou la poésie. Car à mes yeux une découverte scientifique, aussi clinquante ou spectaculaire soit-elle, n’atteindra jamais la profondeur et la beauté d’une partition de Ravel ou d’un tableau de Chagall.

2

Aujourd’hui, qu’avez-vous trouvé ?

Je laisse les générations futures répondre à cette question. Et puis trouver est souvent l’affaire d’une équipe où chacun pose sa pierre. Mais je me rends bien compte que, même quand on pense aller au fond des choses, on n’en voit finalement que la surface…

3

Le hasard vous a-t-il déjà aidé ?

Le hasard est mon quotidien ! Mes meilleures intuitions ont presque toujours germé au hasard d’une balade en forêt ou d’une observation que j’ai d’abord crue anodine. J’attache une très grande importance à l’observation et à l’expérimentation et j’ai une grande confiance dans le travail. Le hasard fait le reste. Il est partout.

4

Qu’avez-vous perdu ?

Avec le temps qui passe, j’essaye de conserver un peu d’innocence et de naïveté, mais j’avoue avoir perdu pas mal de mes illusions avec l’immobilisme ambiant et le conservatisme de masse...

5

Que faudrait-il mieux ne pas trouver ?

On est si peu de chose devant l’immensité de l’Univers ou l’incommensurabilité des savoirs. Alors trouver, ou ne pas trouver, la nuance est bien dérisoire.

6

Quelle est la découverte qui changerait votre vie ?

Ma vie me convient tout à fait ! Et puis, je suis toujours émerveillé devant le concentré de technologies d’un ordinateur portable ou d’un Smartphone.
Qu’un outil si compact permette de composer de la musique, de peindre ou d’écrire des poèmes ! Cela a déjà changé tellement de choses.

7

Qu’est-ce qui vous ferait douter de la rationalité ?

J’en doute depuis le début. Pour moi, la rationalité n’est qu’une approximation grossière, un mirage, un bouclier donnant une illusion de sécurité..., une réponse humaine souvent bien réductrice et un frein aux rêves les plus fous. D’ailleurs, c’est quand ils ne savent pas que c’est impossible que les hommes font les inventions les plus surprenantes et les plus belles !

Tabs

Ajouter un commentaire