Un an de mécénat de compétences

Sanofi a détaché, pendant une année, un spécialiste du marché au profit de la société bretonne Hemarina.

D’avril 2012 à avril 2013, Mohammed Charki a travaillé chez Hemarina, comme vice-président du business développement et du marketing. L’expert du géant Sanofi a déployé ses connaissances du marché mondial et son réseau pour la société morlaisienne spécialisée dans les biotechnologies marines(1).

308
avril 2013

Chez Sanofi c’est précisément lui qui a eu l’idée de cette “stratégie d’innovation partagée”. « Nous expérimentons depuis longtemps de nouveaux modes collaboratifs. Avec cette approche nous nous recentrons sur l’humain ; plutôt que de verser de l’argent, nous détachons une personne avec ses connaissances et ses compétences », détaille-t-il.

Pour Sanofi, à la recherche de nouveaux modèles d’innovation, il s’agissait d’une expérimentation. Et, selon Mohammed Charki, elle se révèle concluante. « Nous avons pu mieux qualifier le modèle in situ et nous rendre compte qu’il peut apporter des solutions. Nous avons aussi mieux compris les dynamiques et les attentes d’une start-up vis-à-vis d’un grand groupe comme Sanofi. » Ce détachement avec Hemarina entrait dans le cadre d’un mécénat. Sanofi est prête à reproduire l’expérience mais dans un autre cadre, intégrant des retours sur investissement.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ