Grossesse et pesticides, quels impacts ?

Des chercheurs scrutent les effets des pesticides chez des femmes enceintes.

Vivre à la campagne, est-ce vraiment meilleur pour la santé ? Des chercheurs de l’Irset(1) travaillent actuellement sur l’impact de la proximité des cultures céréalières chez des femmes enceintes. 

311
juillet 2013

« C’est une étude exploratoire, précise Nathalie Bonvallot, coauteure de la publication parue en mai dernier(2). Notre premier objectif était de vérifier la possibilité d’utiliser des outils haut débit, comme la métabolomique, pour observer les impacts d’une exposition environnementale à des mélanges complexes de pesticides. » L’équipe a sélectionné 83 femmes suivies depuis le début de leur grossesse en 2004 et les a réparties en trois groupes en fonction de la proportion de cultures céréalières dans leur commune de résidence. En collaboration avec l’Inra de Toulouse, des échantillons d’urine recueillis à la onzième semaine de grossesse ont été analysés par résonnance magnétique nucléaire (RMN). Cette méthode permet de repérer les différentes molécules - les métabolites - présentes dans un fluide organique. « Après un traitement statistique des résultats, nous avons noté des variations significatives des concentrations urinaires de certaines molécules selon les groupes, permettant de supposer qu’une exposition plus forte induit un stress oxydant et une altération de la production d’énergie dans les cellules. » L’étude va se poursuivre avec, notamment, l’analyse du sang de cordon prélevé lors de la naissance, pour relier ces indicateurs à d’éventuelles conséquences métaboliques sur les enfants.

Tabs

Renseignements

Nathalie Bonvallot Tél. 02 99 02 26 22

nathalie.bonvallot@ehesp.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ