La télé du futur frappe fort !

311
juillet 2013
© MIGUEL MEDINA - AFP

En juin dernier, des ingénieurs ont testé une nouvelle norme de codage à Roland Garros.

Des services qui fusent à plus de 200 km/h, une balle jaune qui s’envole sur la terre battue orange... Retransmettre les matchs de Roland Garros est un véritable défi. C’est donc naturellement le terrain de jeu qu’ont choisi les partenaires du projet 4ever(1) pour tester la télévision de demain. « Pendant le tournoi, nous avons mis en place toute une chaîne de diffusion, explique Maryline Clare, responsable du projet chez Orange Labs, à Rennes, depuis la captation jusqu’aux terminaux, basée sur le système HEVC(2), une nouvelle norme de codage vidéo. » Publiée officiellement en janvier dernier, cette norme est pressentie pour remplacer le MPEG-4 utilisé actuellement. Grâce à une optimisation des algorithmes de calcul, elle doit permettre de diviser par deux le débit nécessaire pour envoyer un signal en haute définition.

Dans la régie de France Télévisions, partenaire du projet, deux codeurs récupéraient le signal enregistré par les caméras sur les courts, pour l’envoyer ensuite : sur le réseau IPTV d’Orange pour la télévision par Internet, sur le réseau expérimental d’Imaginlab DVB-T2, la future remplaçante de la TNT et via l’Internet classique pour la diffusion sur tablette. Le tout était en démonstration à quelques mètres des courts, dans les showrooms d’Orange et de France Télévisions et à la Cantine numérique de Rennes. « L’objectif est de pouvoir offrir de la haute définition (HD) partout, à tout le monde, précise un membre de Teamcast, PME bretonne également impliquée dans le projet, mais aussi d’introduire la ultra haute définition avec le même débit que la HD aujourd’hui. » Cette dernière innovation n’est pas encore normalisée, et devrait faire l’objet de tests, notamment sur le ressenti des utilisateurs, d’ici à la fin du projet.

 

Pour l’heure, le gain de 50 % n’est pas encore atteint en live. Il faudra pour cela attendre que les industriels adoptent la norme HEVC pour leurs équipements, d’ici à quelques années peut-être. « Pour l’instant, nous testons nos solutions en mode logiciels, sur des prototypes, poursuit Maryline Clare, mais nous venons de prouver que nous pouvions déjà gagner 20 à 30 % sur une retransmission en direct d’un événement connu : c’est bien réel ! » Roland Garros est terminé mais le projet, lui, se poursuit jusqu’en juin 2015, avec sûrement d’autres défis à venir.

Tabs

Renseignements

Maryline Clare Tél. 02 99 12 48 68

maryline.clare@orange.com

www.4ever-project.com

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ