Sous l’eau sans se mouiller !

313
octobre 2013

À l’Ifremer, nul besoin d’être un chercheur de terrain pour sonder les fonds marins. Du 8 au 25 juillet dernier, l’institut a testé la téléprésence lors d’une campagne océanographique au large de la côte nord-est américaine. « Cette technologie nous servait déjà d’outil de communication, précise Olivier Soubigou du service Ingénierie des logiciels embarqués. La nouveauté, c’est de l’utiliser pour de la science collaborative. » Dirigée par la Noaa(1), l’expédition avait pour objectif d’explorer les canyons sous-marins et ses habitats vulnérables comme les coraux. Depuis la plate-forme installée au Centre Ifremer Bretagne, les chercheurs du laboratoire Environnement profond interagissaient avec les scientifiques à bord du navire Okeanos Explorer et six centres de téléprésence aux États-Unis. Les vidéos acquises à 2000 m de profondeur par un véhicule téléguidé(2) étaient commentées en temps réel, pour changer le cap de la plongée en fonction de la topographie, des courants... « Les spécialistes ont interprété leurs données en direct, explique le biologiste Lénaïck Menot. Le concept fonctionne très bien dans un contexte d’exploration où tout événement impromptu est le bienvenu. »

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ