Un cornet de frites, s’il vous plaît !

313
octobre 2013
© CC BY SPEDONA

Elles finissent souvent en frites ou en chips, parfois même en conserves. Ces variétés de pommes de terre adaptées à la transformation, développées par l’Inra depuis quelques années(1), sont également résistantes aux maladies.

Le projet Quapores, porté par l’Institut de génétique, environnement et protection des plantes (Igepp(2)) de l’Inra de Rennes, permettra d’étudier sur trois ans leurs valeurs alimentaires et technologiques (teneur en acides aminés, par exemple). D’autres hybrides sont en phase de tests pour préciser leurs caractéristiques biochimiques, étape préalable à la mise en culture. Ces travaux sont menés en partenariat avec les industriels de la transformation Altho et Peny-Cecab, le syndicat Bretagne Plants et Germicopa, créateur breton de variétés de pommes de terre.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ