En avant, marche !

315
décembre 2013

Un robot mobile dédié à la rééducation de la marche verra bientôt le jour. Julien Cau, de BA Systèmes(1), et Nathalie Pichot, du laboratoire de psychologie sociale(2) de l’Université Rennes 2, ont présenté le projet Robo-K(3) aux professionnels, le 5 novembre au centre de rééducation de Kerpape, à Ploemeur.

« Il sera destiné aux patients atteints d’une déficience de la marche d’origine neurologique, suite à un AVC(4), par exemple », explique Julien Cau. Imaginé en 2012(5) et notamment labellisé par le pôle Images et Réseaux, le projet Robo-K a fait l’objet d’une analyse des besoins et d’acceptabilité auprès d’une centaine de patients et praticiens. Parmi ses fonctionnalités clés, Robo-K prendra en charge une partie du poids du patient en exerçant une poussée constante vers le haut. L’objectif ? « Le patient est moins fatigué, il peut donc bénéficier d’exercices plus longs et récupérer plus rapidement son autonomie. » Deux démonstrateurs seront prêts à la fin de 2014 afin de mener des études pilotes au service de rééducation fonctionnelle du CHU de Rennes et au centre de Kerpape.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ