Portraits

© DR
Clément Gault
31 ans
Designer de recherche - chercheur en design
Interviewé par téléphone par Nathalie Blanc alors qu’il tenait un bar à cocktails au festival du numérique Web2day à Nantes.

Tout est questionnable et re-questionnable.

1

Qu’auriez-vous fait si vous n’aviez pas été chercheur ?

Infirmier ! J’avais pris deux options après le bac : l’école d’infirmières(1) et l’école de design. Et c’est dans cette dernière que j’ai été admis ! On a l’impression que ces deux métiers n’ont rien à voir l’un avec l’autre mais en fait ils ont un point commun : l’écoute et l’empathie y sont très importantes. Il faut savoir se mettre à la place des autres pour ressentir ce qu’ils ressentent.

2

Aujourd’hui, qu’avez-vous trouvé ?

Les chercheurs ne trouvent pas, ils découvrent ! Personnellement, je n’ai rien découvert. J’aide les autres à traduire les choses de façon objective.

3

Le hasard vous a-t-il déjà aidé ?

Oui, bien sûr ! Je pense notamment à la manière dont j’ai découvert le design : c’était à un salon de l’étudiant. J’étais passé devant le stand de l’école de design en disant : « Ouh là, pour entrer là-dedans il faut savoir dessiner. » Et puis une étudiante m’a rattrapé pour m’expliquer que non ! Que l’école est là pour nous l’apprendre.

4

Qu’avez-vous perdu ?

Perdu ? Non, je ne vois pas : je passe mon temps à gagner des choses... Je ne peux même pas dire ma naïveté car j’espère la garder encore et j’espère surtout ne jamais perdre mon esprit critique, essentiel en recherche.

5

Que faudrait-il mieux ne pas trouver ?

Rien, ce serait triste. Tout est à découvrir, tout est questionnable et re-questionnable. Et c’est quand on fixe des limites que l’on crée des dogmes...

6

Quelle est la découverte qui changerait votre vie ?

Celle qui trouverait le sens de la vie ? Un peu comme dans le film H2G2, tiré du livre Le guide du voyageur intergalactique, dans lequel les humains fabriquent une machine pour répondre à cette question.

7

Qu’est-ce qui vous ferait douter de la rationalité ?

L’amour, la façon dont les humains se comportent les uns avec les autres, bref les relations sociales en général. Le cerveau humain est vraiment une boîte noire. Et même si on comprend de plus en plus de choses, il y aura toujours une boîte plus petite à l’intérieur.

Ajouter un commentaire