La ville doit développer son intelligence

Des acteurs bretons et ligériens des nouvelles technologies imaginent la ville de demain.

322
juillet 2014

Elle sera durable, facile à vivre, engagée, innovante. La ville intelligente qui doit émerger demain fait rêver. Mais en quoi consistent exactement ces concepts, et comment les mettre en place ? Une technoférence était consacrée au sujet le 12 juin dernier à Nantes, organisée par le pôle Images et Réseaux et l’Atlanpole nantais, et retransmise en direct à Rennes, Angers, Lannion et Brest. Au programme, des témoignages d’acteurs sur le rôle du numérique pour construire ces villes intelligentes. François Richard, de l’équipe Smart Cities d’Orange, a ainsi évoqué le rôle des technologies de communication, Christophe Papin, de l’entreprise Siradel, a dévoilé un projet de simulateur 3D pour une ville durable, expérimenté à Santiago du Chili où les ingénieurs ont imaginé l’organisation d’un quartier situé près d’une autoroute. Archividéo a présenté 3Dexperiencity, une plate-forme d’expérimentation, utilisée notamment pour l’aménagement de la future gare de Rennes, qui vise à produire des scénarios prédictifs, en lien avec les citoyens, les collectivités et les opérateurs urbains. Car, de l’avis de tous, cette ville intelligente ne pourra être bâtie qu’en coconstruction, avec la collaboration de tous les acteurs et principalement des citoyens. Ce sera une ville participative « car elle concerne la sphère privée, avec le e-learning, la télésurveillance ou la généralisation de la domotique, mais aussi la sphère publique, notre rapport à l’autre, nos façons de communiquer », a affirmé Jean-Luc Charles, directeur de la société d’aménagement de la métropole Ouest-Atlantique. En attendant, les aléas des retransmissions en direct ont prouvé qu’il reste du chemin à parcourir !

Renseignements

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ