Une flotte veille sur les océans

323
septembre 2014

Depuis 2000, le programme international Argo poursuit un objectif : observer de près les océans, afin de comprendre leur rôle sur le climat. Trente pays sont impliqués et posent des flotteurs dotés de capteurs sur tous les océans du monde. L’Europe et la France participent à travers le projet Naos, qui tenait sa troisième réunion annuelle les 16 et 17 juin derniers à Brest. Ce projet a notamment permis à des chercheurs de l’Ifremer de Brest, en partenariat avec l’entreprise finistérienne NKE, de développer un nouveau type de flotteur : Arvor profond est capable de plonger jusqu’à 4000 m, soit deux fois plus que les capteurs actuels. Testé en 2012 et 2013, il est désormais en phase d’industrialisation. Par ailleurs, quatorze nouveaux flotteurs ont été déployés en Méditerranée. Ils mesurent, outre la salinité et la température, les concentrations en chlorophylle et en nitrates. Un dispositif qui pourrait être étendu au niveau mondial. Depuis le 12 mai dernier, la contribution européenne au réseau Argo s’est structurée en un consortium baptisé Eric(1) Euro Argo. Son siège, basé au centre Ifremer Bretagne, a été inauguré le 17 juillet dernier.

Tabs

Renseignements

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ