Vos papiers, s’il vous plaît !

325
novembre 2014
© Espace des sciences

À Brest, des chercheurs ont développé un scanner ultra-rapide pour détecter les documents d’identité falsifiés.

Passer la douane avec un passeport falsifié sera bientôt impossible. Des chercheurs de Télécom Bretagne ont mis au point un scanner de pointe pour contrôler les permis de conduire, cartes d’identité et passeports. Actuellement, la validation de ces documents exige de la part du personnel spécialisé une connaissance accrue des éléments de sécurité car elle est uniquement basée sur l’observation visuelle, à partir d’un zoom sur un écran. En cas de doute, les pièces d’identité sont mises de côté pour une analyse ultérieure plus poussée : la procédure peut être longue.

Le projet Docscope, financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR), permet un contrôle sûr et rapide grâce à un procédé d’illuminations multiples. La machine identifie d’abord le type de document par reconnaissance optique du code MRZ : ce sont deux lignes de caractères propres à chaque document. Pour faire apparaître hologrammes, encres optiques variables et filigranes, les diodes du scanner illuminent à tour de rôle la pièce d’identité sous différents angles avec des rayons lumineux de plusieurs longueurs d’onde, de l’ultraviolet à l’infrarouge. La numérisation d’une vingtaine d’images permet de déceler les motifs les plus fins et les microécritures et de déterminer la méthode d’impression utilisée. « Le tout doit se faire en moins de dix secondes ! », précise Kevin Heggarty, chercheur au département Optique de Télécom Bretagne à Brest. L’école d’ingénieurs, responsable de la fabrication du scanner et de l’acquisition des images, a travaillé en partenariat avec l’université de Caen et l’entreprise Exo Makina, chargées de développer le logiciel de traitement des images, ainsi qu’Hologram industries qui réalise les hologrammes des pièces d’identité.

Lancé en 2012, le projet Docscope s’est concrétisé récemment par un premier prototype. Un nouveau financement de l’ANR, en cours de préparation, permettrait de le poursuivre.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ