Le Polar Pod résiste à la houle

330
avril 2015
© Jacky Vignon

L’explorateur Jean-Louis Étienne a réuni un budget de 10 millions d’euros pour construire le Polar Pod(1). Cette gigantesque bouée habitée (sept membres d’équipage) de 120 m de haut sera construite cet automne, mise à l’eau en 2016 et commencera sa dérive triennale autour de l’Antarctique en janvier 2017. Une maquette du Polar Pod, conçue par Ship-ST à Lorient, a été testée dans le bassin de houle de l’École centrale de Nantes. Très innovant (nacelle en alliage d’aluminium, parois sous vide, acier haute résistance, production d’eau douce, éoliennes, voiles, robots sous-marins), le Polar Pod sera un bijou de technologies. Moins balloté qu’un navire, il résistera aux vagues extrêmes de 25 m. Une quarantaine de laboratoires sont partenaires. Séverine Alvain, chargée de recherche CNRS au Laboratoire d’océanologie et de géosciences à Wimereux (Pas-de-Calais), coordonne les recherches. Elles seront de trois types : calibrations satellitaires, mesures des échanges océan-atmosphère et acoustique sous-marine (faune).

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ