Quand la mer se colore

330
avril 2015
© Yves Le Médec

Une immense traînée brune était visible à l’estuaire de la Vilaine, entre Damgan et La Turballe, à la fin de mars dernier. Et pour la première fois, ce phénomène a été photographié depuis le ciel(1). Il s’agit d’un bloom, une prolifération de diatomées. Ces organismes unicellulaires ont l’habitude de se développer au printemps, lorsque les températures remontent. Suivant les espèces, les mers colorées peuvent alors être rouges, vertes, ou brunes. Cette dernière était particulièrement importante, puisque les biologistes de l’Ifremer(2) ont mesuré le 16 mars plus de trois millions de cellules par litre d’eau, quand le “seuil” du bloom se situe à 100000 cellules par litre. Ce phénomène coïncide avec une augmentation des apports de sels nutritifs - azote et phosphore - par la Vilaine et la Loire, notamment due aux précipitations plus intenses. Les grandes marées de la fin du mois se sont chargées de tout disperser.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ