Un vaccin d’un nouveau type

Née à l’Université de Nantes, la société In-Cell-Art valorise des brevets CNRS et Inserm.

336
novembre 2015

De nouveaux types de vaccins contre le cancer du col de l’utérus, le virus de l’herpès, l’asthme et le cancer du foie se préparent à Nantes, chez In-Cell-Art. La vaccination classique consiste à injecter un virus mort. Mais toutes ses protéines ne sont pas intéressantes : elles peuvent créer des problèmes.

Les recherches à In-Cell-Art consistent à placer une molécule d’ADN, spécifique d’une protéine du virus, dans une molécule artificielle complexe appelée “nanotaxi”. Il y a une réponse immunitaire de l’organisme contre ce virus. C’est beaucoup plus propre et précis !

Depuis peu, les nanotaxis sont produits dans des conditions maîtrisées : ils sont fiables d’un point de vue pharmaceutique. La toxicité est désormais vérifiée. Contre le cancer du foie, cela fonctionne déjà chez la souris. Pour traiter ce cancer, les premières injections chez l’homme sont prévues en 2017.

Crédit photo encadre
©
Renseignements encadré : 

Tabs

Renseignements

L'ACTUALITÉ