Sécurité sanitaire : trois projets bretons sélectionnés

337
décembre 2015
F.Lamiot

En octobre, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a sélectionné trente-six nouveaux projets qu’elle soutiendra pour un montant global de 5,8 millions d’euros, dans le cadre du programme national de recherche Environnement-santé-travail. Trois d’entre eux impliquent des Bretons : Patrick Dabert, chercheur à Irstea Rennes, coordonne le projet Mambo qui concerne la maîtrise des émissions d’ammoniac en usine de méthanisation (1). Pierre Le Cann, de l’École des hautes études en santé publique (Rennes), pilote l’élaboration d’un indice environnemental d’exposition aux biocontaminants dans les logements destiné à anticiper les problèmes respiratoires. Quant à Myriam Bormans, de l’Osur, elle participe au projet Bieautox qui a pour objectif d’évaluer la contamination de mollusques comestibles par des toxines de cyanobactéries, depuis des retenues d’eau douce utilisées pour la potabilisation jusqu’aux estuaires.

Tabs

Renseignements

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ