L'histoire des fleurs sous-marines

Cette découverte a fait la une de Nature(1). Le génome des zostères marines(2) a été séquencé. Trente-cinq centres de recherche, dont la Station biologique de Roscoff pour la France, étaient sur le coup. Quatre chercheurs roscovites(3), dont le biochimiste Gurvan Michel, cosignent l’article. Les zostères sont de grandes herbes marines. Elles ont des vraies racines, contrairement aux algues. Leurs fleurs atrophiées diffusent une sorte de pollen dans l’eau. Leurs prairies sont un écosystème pour les bébés poissons. Elles sont surtout très évoluées : terrestres, elles sont retournées dans l’eau salée - comme les mammifères marins. En s’adaptant au milieu marin, elles ont perdu et généré des gènes : le séquençage révèle tous ces mécanismes moléculaires. La connaissance du génome permet aussi de mieux comprendre leur écosystème... pour le conserver. Ces prairies marines sont en effet des puits de carbone.

340
mars 2016

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ