Des chiens hyperconnectés

Actualité

N° 342 - Publié le 23 juin 2016
DR

Magazine

4324 résultat(s) trouvé(s)

Équipés d’un collier intelligent, les chiens d’assistance pourraient s’éloigner de leur maître et gagner en liberté.

Les chiens d’assistance pour les personnes handicapées bénéficient, eux aussi, des nouvelles technologies ! Des chercheurs du Lab-Sticc(1) à Lorient ont conçu un collier connecté qui leur est destiné. Utile lorsque le chien est à distance, il permet de géolocaliser l’animal sur un smartphone, d’indiquer son activité (assis, debout, en train de marcher, courir...), mais aussi de donner une cinquantaine d’ordres simples via la voix enregistrée du maître ou de féliciter grâce à des vibrations. Les communications entre le collier et le smartphone fonctionnent dans un périmètre de 800 m autour du propriétaire. Elles utilisent le réseau ouvert Lora(2) et ne nécessitent donc aucun abonnement à un quelconque opérateur.

Plus qu’un gadget, ce collier en cuir dessiné par un maroquinier de luxe répond à un besoin formulé par l’association Handi’ chiens(3) : les personnes en fauteuil roulant n’osent pas lâcher leur chien par peur de le perdre, car ils ne peuvent pas s’en passer, mais n’ont aucun moyen de le rattraper ! Les moments de liberté des chiens d’assistance sont donc très rares. Le collier connecté résout ce problème, mais nécessite des séances d’éducation canine avant utilisation.

« Lors des premiers tests du prototype avec les éducateurs de Handi’chiens, nous ne savions pas comment les animaux allaient réagir, raconte Dominique Duhaut, roboticien et coordinateur du projet. Au début, certains sont déstabilisés quand ils entendent la voix de leur maître alors que celui-ci n’est pas là. À la fin de la formation, la voix enregistrée est aussi efficace que la voix réelle. » Quant aux vibrations dans le cou en guise de caresse, tout dépend du caractère des chiens. Certains en raffolent tandis que d’autres les considèrent comme une agression.

Entamé en 2010, le projet a bénéficié d’un financement de l’Agence nationale de la recherche(4) de 400000 €. Un transfert de technologie est actuellement en cours avec Magica Vision(5). Cette société située en Isère est spécialisée dans la création d’outils pour déficients visuels. « Elle nous a accueillis au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas en janvier dernier. Notre nouvelle technologie est une application de plus qu’elle pourra relier à la MagicaBox, le téléphone pour personnes aveugles qu’elle développe en ce moment. » Au CES, le collier connecté a également été bien reçu par les Américains, qui se voient l’utiliser pour leur animal de compagnie !

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest