Le chien mange comme son maître

Des chercheurs ont montré que le chien a coévolué avec l’homme, pour digérer ses restes alimentaires.

Les chiens ont été domestiqués il y a plus de 15000 ans, en Europe et en Asie(1). Les premiers compagnons des chasseurs-collecteurs étaient des loups, qui mangeaient nos restes de viande et de poisson. Quelques milliers d’années plus tard, au néolithique, quand l’homme est devenu un agriculteur sédentaire, les chiens domestiqués se sont adaptés à notre nouvelle alimentation : ils ont évolué avec nous pour digérer l’amidon des céréales.

Cette évolution est inscrite dans le génome des chiens depuis 7000 ans. Les chiens les plus aptes à digérer l’amidon (ceux dont le gène Amy2B a été dupliqué) avaient un avantage adaptatif. Cette découverte, réalisée en étudiant l’ADN de quatre-vingt-huit spécimens de chiens de sites archéologiques, en Europe et en Asie, est le fruit d’une recherche pluridisciplinaire (archéozoologie, paléogénétique, génomique), avec Christophe Hitte, bio-informaticien et spécialiste de génétique à l’Institut de génétique et développement de Rennes. Elle a été publiée dans la revue Royal Society Open Science en novembre dernier.

347
décembre 2016

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ