Un mystérieux plateau sous-marin

Des géologues brestois étudient une zone originale au large de la Guyane.

Le plateau de Demerara, situé entre quelques centaines de mètres et quelques kilomètres sous la surface de la mer, au large de la Guyane, intrigue. Première particularité, il est à la jonction entre deux océans d’âges différents : d’un côté l’océan Atlantique central, qui s’est ouvert au jurassique, et de l’autre l’Atlantique équatorial, plus jeune, daté du crétacé. Deuxièmement, les bordures de ce plateau correspondent à des transitions entre des domaines océaniques et continentaux, appelées marges continentales passives. Alors que la majorité des marges résultent de mouvements de divergence, la bordure nord du plateau correspond à un mouvement de coulissement. L’origine de ce type de plateau marginal reste énigmatique.

Pour répondre à ces questions, la campagne Margats a été menée, du 20 octobre au 16 novembre dernier, à bord d’un navire de l’Ifremer. Elle est le fruit d’une collaboration entre plusieurs organismes de recherche(1). Au moyen d’ondes acoustiques, les chercheurs ont étudié les propriétés physiques et l’organisation des couches géologiques du plateau sur une trentaine de kilomètres d’épaisseur. « La première information est que les enregistrements réalisés sont d’une grande qualité, ce qui révèle une structure homogène, qui conduit bien les ondes acoustiques. Ceci orienterait plutôt vers une origine volcanique du plateau, en lien avec l’ouverture de l’Atlantique », commente David Graindorge, de l’UBO(2).

347
décembre 2016

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ