Les idées fusent à l’université

348
janvier 2017
DR

 

Une innovation en tête ? Depuis un an, les étudiants, les chercheurs et le personnel de l’Université de Bretagne Occidentale et de l’Eesab(1) peuvent développer leurs projets au sein de l’UBO Open Factory. À la manière des fablabs, ce lieu encourage l’échange de compétences et met à disposition des outils de prototypage. « C’est un espace pour décloisonner la formation et rendre les étudiants plus créatifs », explique Mathieu Cariou, son manager. L’année dernière, des étudiants en biologie et en design ont, par exemple, mené des projets communs. L’un d’eux, Krak’hen, a remporté une bourse de la fondation de la Banque populaire de l’Ouest (BPO)(2), pour la création d’une veste en peau de poisson (photo). La fondation va tester en février un appel à projets “Innovations étudiantes” auprès des membres de l’Open Factory.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ