Les gènes de maladies humaines dénichés grâce au chien !

349
février 2017
CC-By-SA-Reneedora08

À l’Institut de génétique et développement de Rennes, l’équipe de Catherine André exploite depuis plus de quinze ans la “relation fusionnelle” entre l’homme et le chien pour comprendre l’origine génétique de certaines maladies partagées par les deux espèces.

D’une part, parce que la création de races canines, qui passe par la sélection génétique de critères spécifiques (taille, couleur, aptitude au dressage, à la chasse...), sélectionne involontairement d’autres gènes responsables de maladies génétiques qui sont alors plus faciles à trouver. D’autre part, parce que homme et chien partagent le même environnement intérieur et extérieur, sont exposés aux mêmes maladies, contaminants, stress..., et souffrent donc des mêmes maux.

Les généticiens rennais ont déjà obtenu des résultats très positifs pour deux maladies de la peau (ichtyoses (1) et kératodermies) rares chez l’homme mais très invalidantes, et pour des cancers comme les lymphomes, et mélanomes...

Ces découvertes permettent d’envisager des essais cliniques en parallèle chez le chien et l’homme pour accélérer le développement de nouvelles thérapies, dans un bénéfice mutuel.

Tabs

Nathalie Blanc

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER