L’aérospatial décolle en Bretagne

354
septembre 2017
L'eau

Matériaux, logiciels ou utilisation de données satellites, la filière de l’aérospatial se structure dans la région.

La Bretagne n’est pas connue pour ses activités dans l’aéronautique et le spatial et pourtant... Plus d’une centaine d’entreprises bretonnes travaillent dans ces domaines, Thales et Naval Group (ex-DCNS) en tête, ce qui représente environ 8000 emplois. Le cluster IEF(1) Aéro, qui vient de fêter ses dix ans, accompagne les industriels et les organismes de recherche et d’enseignement œuvrant dans l’aérospatial en Bretagne. « La spécificité des entreprises bretonnes est qu’elles sont multifilières et fabriquent des petites pièces, ce qui les rend peu visibles, explique Isabelle Roudaut, déléguée générale du cluster. Notre rôle est de les faire connaître. »

La recherche n’est pas en reste, comme, par exemple, à l’Ensta(2) Bretagne, à Brest : « Nous collaborons avec des industriels souhaitant expérimenter de nouvelles techniques de validation de logiciels, présente Philipe Dhaussy, chercheur au Lab-Sticc(3). En analysant les logiciels de communication de l’A380 avec le sol, nous avons, par exemple, repéré une anomalie dans des spécifications, difficilement détectable par les méthodes de tests traditionnelles. » Autre pôle de l’école, celui de mécanique, à l’Institut Dupuy-de-Lôme. Les chercheurs y testent la résistance des matériaux en mesurant leur échauffement lorsqu’ils sont soumis à des contraintes. Grâce à des modélisations, les scientifiques ont réduit par cent le temps des essais. L’équipe travaille notamment sur la possibilité d’utiliser sa méthode sur de nouveaux matériaux pour des turboréacteurs et des trains d’atterrissage. Le domaine du spatial est également développé au niveau régional.

La Bretagne fait partie des quatre régions françaises(4) membres du réseau européen Nereus, qui rassemble les territoires utilisant les technologies du spatial. Cette activité se concrétise notamment avec le booster Morespace(5), qui accompagne depuis un an des projets utilisant les données satellites pour des applications liées au domaine maritime.

Lors du Salon du Bourget, en juin dernier, la Région a d’ailleurs signé une déclaration d’intention avec le Cnes(6), en vue de renforcer son activité dans le domaine.

Tabs

Renseignements

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ