Des protéines prises sur le vif

Des physiciens rennais ont aidé à filmer des changements ultrarapides à l’échelle moléculaire.

Pour la première fois, une équipe internationale a pu visualiser le changement de structure d’une protéine fluorescente. Un exploit, puisque la première étape se déroule en 10-12 secondes, soit le temps nécessaire à la lumière pour parcourir une fraction de millimètre. Des physiciens rennais(1) ont apporté leur expérience de l’imagerie à très haute résolution(2) : « Comme il n’existe pas de caméra suffisamment rapide pour suivre la transformation de la protéine, nous avons utilisé des flashs de rayons X pour obtenir des milliers d’images à un instant donné », explique Marco Cammarata. Pour bénéficier de rayons suffisamment puissants et rapides, les chercheurs se sont rendus au Centre de l’accélérateur linéaire de particules de Stanford, aux États-Unis, qui est équipé d’un laser à rayons X. Un dispositif semblable, financé par plusieurs États européens, a été inauguré le 1er septembre dernier à Hambourg (Allemagne). Les chercheurs y sont attendus dans quelques semaines pour poursuivre leurs expériences.

355
octobre 2017

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ