Plancton : une diversité insoupçonnée

Actualité

N° 360 - Publié le 2 mars 2018
S.Colin/cnrs umr7144/epep (2018)

Magazine

4324 résultat(s) trouvé(s)

La grande étude génétique de l’expédition Tara Oceans.

C’est le plus important ensemble de gènes jamais récolté : les membres de l’expédition Tara Oceans(1), dont des chercheurs de la Station biologique de Roscoff, ont analysé 116 millions de gènes en provenance de tous les océans du globe(2). « Nous ne savons pas exactement à quelles espèces ils appartiennent, mais nous pouvons relier certaines structures génétiques à une fonction », explique le biologiste Colomban de Vargas. Certains gènes sont liés à l’utilisation de l’énergie lumineuse, d’autres aux mouvements... Plus de la moitié ne ressemble à rien de connu. « Cela veut dire qu’il y a des fonctions fondamentales que l’on ne connaît pas encore ! » s’enthousiasme-t-il. Les chercheurs ont aussi congelé des cellules d’organismes planctoniques. « Nous avons fait 600 prélèvements, à différentes profondeurs des océans. Ils contiennent des centaines de génomes chacun. Pour l’instant, seule une cinquantaine de génomes ont été séquencés. » La technique utilisée permet de connaître le patrimoine génétique d’un organisme à partir d’une seule cellule. Ces recherches apportent des connaissances sur un groupe de microorganismes(3) jusque-là très peu étudié, mais qui représente pourtant la majorité du plancton unicellulaire, en dehors des bactéries. Elles révèlent des mécanismes d’adaptation à l’environnement insoupçonnés.

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest