La longue histoire de l’eau sur Terre

362
mai 2018

Le choc à l’origine de la Lune n’a pas asséché la Terre.

L’eau présente sur Terre était là avant la naissance de la Lune. Une étude(1) à laquelle a participé Jean-Alix Barrat, du Laboratoire géosciences océan(2), à Brest, contredit la théorie principale de l’origine de l’eau. Selon celle-ci, le choc entre la Terre et un astre de la taille de Mars, qui a créé la Lune, aurait asséché notre planète. L’eau actuelle viendrait de bombardements ultérieurs par des météorites.

Les météorites

Cette hypothèse ne correspond pas aux analyses de roches lunaires et terrestres, réalisées par les chercheurs. Ils se sont intéressés à l’atome d’oxygène. Celui-ci peut avoir différentes formes, appelées isotopes. « La différence de composition isotopique entre la Terre et la Lune est très faible », explique Jean-Alix Barrat. L’étude a mesuré avec précision cet écart : comment l’expliquer alors que les deux astres ont la même origine ? La réponse viendrait des météorites. Du fait de sa taille, notre planète a été davantage bombardée que son satellite. La différence de composition des roches lunaires et terrestres a permis de calculer la quantité d’eau apportée par les météorites. « Elles n’ont pu amener que 5 à 30 % de l’eau terrestre. » Cette estimation est large, car la quantité d’eau dans le manteau terrestre est mal connue. Au moins 70 % de l’eau est ainsi plus ancienne que l’apparition de la Lune, il y a 4,5 milliards d’années.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ