Des terres rares en Bretagne

363
juin 2018
Ces monazites grises, en Bretagne, contiennent de l'europium.
Nicolas Charles / Brgm

En France, les principaux sites géologiques contenant des terres rares sont situés en Bretagne, en Guyane et en Polynésie. Ils sont recensés dans le dernier rapport du Bureau de recherches géologiques et minières consacré à ces ressources stratégiques(1).

L’un des sites les plus intéressants est situé au Grand-Fougeray (Ille-et-Vilaine), où les alluvions de deux rivières contiennent de la monazite. À cet endroit, ce minerai contient de l’europium (0,2 à 1 %), du dysprosium et du terbium.

Des gisements modestes

D’autres sites sont référencés à Corlay (Côtes-d’Armor) et Châteauneuf-du-Faou (Finistère). Mais les gisements bretons sont modestes et ne présentent pas d’intérêt économique. « Il deviendrait intéressant de réévaluer le potentiel économique du gisement du Grand-Fougeray, seulement s’il y a une envolée du cours de ces terres rares, note Mélanie Bardeau, directrice du BRGM Bretagne. S’il y avait une exploitation, elle serait alors modeste et très localisée. »

Et dans l’océan ? Actuellement, l’Ifremer n’y cherche pas de terres rares. « Les minéralisations océaniques, c’est-à-dire les roches qui concentrent des métaux, sont en général très pauvres en terres rares, comparées aux roches terrestres, explique Ewan Pelleter, géologue à l’Ifremer. La teneur la plus élevée observée correspond aux découvertes japonaises récentes, dans des sédiments marins à plus de 5000 m de profondeur. Mais elle n’est que de 0,3 %. »

Dans une hydrolienne

Côté applications, plusieurs chercheurs en Bretagne utilisent des terres rares. On les retrouve aussi dans de nombreuses technologies, notamment dans les éoliennes. Toutes les génératrices n’en ont pas pour autant : l’éolienne flottante innovante Floatgen, au large de Saint-Nazaire, n’en a pas besoin. Mais l’hydrolienne de Sabella, à Brest, en contient : ses 8000 aimants pesant 500 kilos sont permanents, grâce au néodyme.

Tabs

Nicolas Guillas

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER