Ça va chauffer jusqu’en 2022

365
octobre 2018
Biodiversité en ville

La période 2018-2022 risque d’être chaude sur Terre. La température de l’air devrait augmenter de 0,03 °C jusqu’en 2019. Les épisodes de grand froid vont se raréfier durant les cinq prochaines années. Une étude(1) cosignée par Florian Sévellec, océanographe CNRS au Laboratoire d’océanographie physique et spatiale (Lops), à Brest, le montre. Ce phénomène est dû à une variabilité climatique naturelle, qui va intensifier le changement climatique en cours. Pour prédire cette variabilité, l’équipe a mis au point un dispositif statistique. Il combine les simulations du climat réalisées par plusieurs modèles de référence. Jusqu’à présent, aucun modèle ne pouvait, à lui seul, prévoir de manière efficace le climat des années à venir. Cette méthode permet une meilleure anticipation, plusieurs mois à l’avance, des événements tels qu’une canicule.

Tabs

Marion Guillaumin

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ