La bonne dose pour le cochon

365
octobre 2018
Biodiversité en ville
Pixabay

Les éleveurs de porcs donnent la même ration aux animaux du même âge. Mais les besoins varient selon les individus. Conséquence, certains porcs ont trop à manger, d’autres pas assez. Près de Rennes, Ludovic Brossard et Charlotte Gaillard, de l’Inra(1), testent l’alimentation de précision(2). Le but est d’adapter les apports nutritionnels à chaque individu, en suivant plusieurs paramètres : le poids, mais aussi le niveau d’activité ou la composition corporelle de l’animal.

Comment ça marche ? Lorsque le porc se présente devant le distributeur de nourriture, il est identifié. Il reçoit une ration dont la composition est déterminée selon les données recueillies. Les premiers résultats indiquent une réduction des coûts liés à la nourriture, ainsi que des rejets. La croissance des animaux est aussi bonne qu’avec un mode d’alimentation conventionnel. Les deux chercheurs ont présenté leurs recherches le 11 septembre au Space(3).

Tabs

Maryse Chabalier

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ