Les chaluts déplacent les sédiments

365
octobre 2018
Biodiversité en ville
Marcel Mochet

L’Ifremer a étudié le fond du golfe de Gascogne.

Les chalutiers déplacent-ils le sable et la vase au fond de la mer ? Oui. Dans quelle mesure ? Baptiste Mengual, chercheur en océanographie physique et dynamique sédimentaire à l’Ifremer(1), étudie le déplacement des sédiments du fond marin. Les résultats de sa thèse, soutenue en 2016, feront bientôt l’objet de deux nouvelles publications scientifiques.

L’océanographe a d’abord étudié la dynamique “naturelle” des sédiments. Les vagues et le courant créent un arrachage des sédiments (érosion) et un déplacement parallèle au rivage, suivant la direction moyenne des courants, vers le nord-ouest. Là où le fond dépasse 100 m, le déplacement de matière est plutôt orienté vers l’ouest. Soit plus vers le large, surtout en ce qui concerne le sable.

 

Chalutage de fond

Le chercheur s’est ensuite interrogé sur l’effet de la pêche, en particulier le chalutage de fond(2), sur les sédiments. Quel est l’effet du raclement du chalut sur le sable et la vase ? Baptiste Mengual a choisi le plateau continental du golfe de Gascogne. Ce terrain d’étude est intéressant par son étendue (53000 km2) et sa forte activité de pêche. Personne n’avait étudié de près la dynamique des sédiments à l’échelle de tout le plateau, cette zone où la profondeur d’eau augmente depuis la côte jusqu’à 200 m.

L’océanographe en a conclu que le chalutage augmente de 15 à 30 % le transfert de sédiments vaseux vers le large, chaque année, là où le fond dépasse 100 m. Dès que la profondeur est supérieure à 70 m, la pêche est susceptible d’accentuer de 10 à 40 % les déplacements de sédiments, parallèlement au rivage.
 

Des traces de chalut sur le fond, à 100 m de profondeur. 

Ifremer - Projet européen Benthis

 

La situation varie selon les saisons. Au printemps et en été, le mouvement des sédiments est peu prononcé. Pour autant, au-delà de 90 m de fond, il est à plus de 80 % imputable au chalut. En automne et en hiver, quand le déplacement des sédiments est plus important, c’est surtout du fait des courants et des tempêtes.

Tabs

Michèle Le Goff

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ