Portraits

Baptiste Cessieux
Lucie Tsamba
Chercheuse en chimie, ISCR(1) Rennes
« Pourquoi le chlore des piscines irrite-t-il ? »
Après sa thèse soutenue le 25 septembre, Lucie Tsamba poursuit ses recherches. Elle étudie l’effet du chlore dans l’air et l’eau des piscines.

" À la piscine, ce n’est pas le chlore qui irrite les yeux et la peau. C’est sa réaction avec les matières organiques apportées par les baigneurs. L’urine et la sueur interagissent avec les produits chlorés. Cela forme des sous-produits, dont deux particulièrement irritants : le chloroforme et la trichloramine.

Yeux rouges

Le chloroforme formé se retrouve dans l’eau. Mais ce n’est pas à cause de lui que l’on sort avec les yeux rouges ! C’est l’autre produit, la trichloramine, qui est responsable. Elle est contenue dans l’eau mais aussi dans l’air. Ces molécules sont en effet particulièrement volatiles. Elles se dégagent de l’eau pour emplir petit à petit l’air des piscines couvertes.

La concentration en trichloramine est très variable, entre 0,05 et 0,2 mg par m3 d’air. Lors d’une forte affluence, elle peut atteindre 0,5 mg par m3 d’air. La quantité des sous-produits varie aussi en fonction de la qualité de l’eau et de la façon dont les nageurs vont remuer l’eau. Elle augmente également si des baigneurs prennent le grand bassin pour des toilettes !

Mieux gérer les piscines

Mes recherches consistent à comprendre les mécanismes chimiques qui font apparaître ces molécules indésirables. Cela permettra de mieux gérer les piscines. Par exemple, prévoir le meilleur moment pour renouveler l’eau et l’air, en fonction de l’affluence. "

Tabs

Propos recueillis par
Baptiste Cessieux

Ajouter un commentaire