Le coquillage qui a changé l’Histoire

367
décembre 2018
Clarkson Frederick Stanfield, 1836
Lores de la bataille de Trafalgar en 1805, les navires anglais sont équipés de plaques de cuivre contre le taret. Grâce à elles, ces navires sont les plus rapides. "Les Français ont quinze kilomètres d'avance, relate Michael Serruys. Ils se dirigent vers l'Espagne pour chercher de l'aide, mais il y a très peu de vent". Les Anglais les rattrapent et gagnent la bataille.

Au 18e siècle, un mollusque mangeur de bois envahit l’Europe.

L’arrivée d’un coquillage sur les côtes européennes a eu des conséquences majeures au 18e siècle. Ses répercussions sociales, économiques et militaires fascinent Michael Serruys. Cet historien belge s’est installé à Brest en septembre pour étudier le taret. Il s’est associé aux biologistes du laboratoire des sciences de l’environnement marin. Ensemble, ils ont décroché une bourse européenne Marie-Curie(1) pour mener des recherches pendant deux ans. Ils veulent lever le voile sur...

Marion Guillaumin

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ