Réinventer le piège à poissons

368
janvier 2019
Sonia Méhault a expérimenté un dispositif en baie de Quiberon.
Ifremer

L’Ifremer conçoit une nasse pour pêcher autrement.

« Dans un chalut, le poisson nage beaucoup, il s’épuise parfois complètement. Quand il est piégé dans une nasse, le poisson est de très bonne qualité. Il y reste sans stress, jusqu’à son arrivée sur le pont. » Sonia Méhault est ingénieure halieute, spécialiste de la science de la pêche, à l’Ifremer Lorient. Pour le projet Baitfish(1) qu’elle coordonne, elle conçoit une nasse à poissons innovante.

Tabs

Nicolas Guillas

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ