En thèse oui, harcelée non

Checheuses : leur combat pour l'égalité

N° 368 - Publié le 3 janvier 2019
Schvartz

Magazine

4280 résultat(s) trouvé(s)

Les universités et les grandes écoles sont mobilisées contre le harcèlement. Notamment pour les doctorantes.

« Nous avons eu des cas de harcèlements et de viols à l’Université de Rennes 2. » Christine Rivalan Guego est vice-présidente du conseil d’administration de l’université, en charge des questions d’égalité. « C’est particulièrement vrai durant la période doctorale, qui va de deux à six années. C’est une tranche de vie où les doctorants s’investissent très fortement, corps et âme. » Un terrain propice aux dérapages, renforcé par l’admiration que peut ressentir un doctorant pour son directeur de...
Cet article est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Connectez-vous

TOUT LE DOSSIER

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest