L’épave d’un cargo se visite en 3D

Une application mobile permet d'explorer l'épave d'un cargo vapeur, échoué en 1919. Adramar / EESAB

Plongez trois minutes dans l’épave du Fetlar, comme un archéologue ! Ce cargo vapeur s’est échoué en 1919 en baie de Saint-Malo. Une exploration virtuelle est proposée grâce à une application(1) développée par l’Adramar et l’Eesab(2). L’histoire de son naufrage est racontée, le visiteur accède au navire et aux photos des objets retrouvés.

Bizarrement, une épave récente et bien conservée est un handicap pour les archéologues. Dans le cas du Fetlar, imaginez une épave de 55 m de long et de 7 m de hauteur au-dessus du sable ! C’est plus difficile à mesurer. Près de 20000 photos ont été prises sous différents angles et assemblées grâce à un logiciel spécialisé pour créer le modèle 3D. Cela a permis aux scientifiques de mesurer l’épave de manière très précise.

Où a sombré le Victor en 1645 ?

La trace du Victor, naufragé en 1645, a été retrouvé dans les archives par Gérard Philoux. Ce navire revenait de pays lointains, chargé de marchandises, vers son port d’attache Saint-Malo. Peu de fouilles existent, donc peu de témoignages archéologiques, sur les navires de commerce du 17e siècle, avant l’aventure corsaire. La découverte de cette épave offrirait un éclairage inédit sur ce commerce mondial. L’Adramar a réalisé une campagne de prospection en mer au large

de Saint-Briac, en octobre dernier, avec des archéologues et des géophysiciens. Les données sont en cours d’analyse. Elles permettront de repérer des sites sous-marins à expertiser cette année.

Repères

Depuis 26 ans. L’association Adramar a été créée en 1993 par des archéologues scaphandriers, des universitaires et des bénévoles.

900 sites en mer. Une base de données référence plus de 900 sites archéomaritimes de la façade atlantique. Épaves, avions, pièges à poissons... Vidéos et archives sur www.atlasponant.fr.

Grand public. L’Adramar a participé l’an dernier à trois mois de campagne et à plusieurs journées de valorisation auprès du grand public. Citons le Festival des sciences, les Journées de l’Archéologie, la Route du Rhum, les Rencontres internationales du patrimoine littoral et maritime, les Journées européennes du patrimoine et le Salon nautique de Paris.

(1) À télécharger sur Play Store Android et sur AppStore.
(2) École européenne supérieure d’art de Bretagne.

Ajouter un commentaire