Portraits

Claire Passarelli
Cédric Hubas
40 ans
Spécialiste des écosystèmes microbiens à la station de biologie marine de Concarneau
Cédric Hubas, coiffé d’un appareil pour mesurer la capacité des sédiments marins à fixer le CO2.
«Si je pouvais me téléporter, je signe ! »

1/ Qu’auriez-vous fait si vous n’aviez pas été chercheur ?
Enfant, je voulais être archéologue. À la fac, j’avais envie d’enseigner. Et par hasard, j’ai suivi un module d’enseignement optionnel à la Station biologique de Roscoff. J’y ai découvert l’écologie marine : une révélation ! Après cela, je ne sais plus si je voulais faire autre chose.

Interviewé par
Claire Guérou

Ajouter un commentaire