Détecter plus vite l’infection

371
avril 2019
Aux petits soins
Pédiatre et chercheur, Patrick Pladys coordonne avec Guy Carrault un projet européen qui améliore la santé des prématurés.
Laurent Guizard

Un projet vise à détecter les infections chez le prématuré avant les premiers symptômes.

Ce n’est pas facile d’être un grand prématuré. Quand un enfant naît entre 24 et 32 semaines de grossesse, ses systèmes immunitaire et digestif, son cerveau et ses poumons ne sont pas prêts à affronter la vie au grand air. Ces petits bébés sont nombreux, entre 10 à 20 %, à contracter des infections. Moins d’une sur cinq peut être mortelle. À Rennes, le professeur Patrick Pladys, chef du service de pédiatrie du CHU(1), coordonne le projet européen Digi-NewB(2) avec Guy Carrault du LTSI(3).

Tabs

Claire Guérou

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER