Un bloc opératoire dans le casque

373
juin 2019
Marie Le Duff, ingénieure spécialisée en réalité virtuelle, fait une démonstration du dispositif.
Morgane Guillet

La réalité virtuelle forme les élèves infirmiers.

Dans ce bloc opératoire, tout est virtuel. Au centre, un patient est allongé sur un lit d’hôpital. Des médecins discutent à côté de lui. Par la fenêtre, on aperçoit le campus. Le Pôle de formation des professionnels de santé du CHU de Rennes propose à ses étudiants infirmiers(1) d’enfiler un casque de réalité virtuelle pour tester leurs compétences(2). Le but : détecter les erreurs qui se cachent dans le décor. Par exemple, vérifier le dossier du patient, les instruments de la table chirurgicale ou la date de péremption des médicaments.

Réflexes d’observation

« Il ne s’agit pas de s’entraîner à faire des gestes chirurgicaux techniques, mais de développer des réflexes d’observation », explique Pierre Jannin, directeur Inserm(3) à Rennes et spécialiste en chirurgie assistée par ordinateur (lire aussi p. 8). Le scénario a été testé avec des infirmières en première année. Elles ont apprécié l’exercice et le degré d’immersion. « Tout ce que fait l’utilisateur est enregistré par l’ordinateur, y compris ses déplacements ! Cela permet d’établir un score de performance automatique. » Prochaine étape : constituer un groupe de suivi pédagogique et développer des scénarios pour d’autres formations médicales.

Tabs

Morgane Guillet

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ