Portraits

Laurent Guizard
Véronique Van Tilbeurgh
56 ans
Directrice adjointe d’eso-Rennes(1), Professeure de sociologie de l’environnement à l’Université Rennes 2.

« Ce qui est admis aujourd’hui peut être obsolète demain »

1

Qu’auriez-vous fait si vous n’aviez pas été chercheuse ?
De l’exploration ! Ou de la création. Je suis justement en train de préparer une exposition itinérante avec le photographe François Lepage, sur les espaces protégés. Pour montrer que la nature est aussi une notion intellectuelle.

2

Aujourd’hui, qu’avez-vous trouvé ?
Côté enseignement, un sens social à mon rôle grâce à la transmission de connaissances à de futurs citoyens et professionnels. Côté recherche, j’ai observé la manière dont les gens se construisent des ressources pour s’adapter à leur environnement et le transformer.

3

Le hasard vous a-t-il déjà aidée ?
Je parlerais plutôt d’opportunités. J’ai mené des recherches en Amazonie et dans l’archipel des Kerguelen(2). C’est très différent d’ici et cela nourrit toujours mes travaux aujourd’hui.

4

Qu’avez-vous perdu ?
Une grande naïveté dans la connaissance du fonctionnement institutionnel ! Pendant ma thèse, j’étais tenue à l’écart des jeux d’influence. Je les ai découverts quand j’ai été recrutée. J’ai aussi gagné une capacité à les décoder.

5

Que faudrait-il mieux ne pas trouver ?
Dans beaucoup d’enquêtes de terrain, nous demandons aux personnes de revenir sur des situations qu’elles ont mal vécues. Cela génère une émotion intense qui se finit parfois par des larmes... Même si ces personnes me remercient à la fin de l’entretien, je m’interroge sur ma légitimité, en tant que sociologue, à faire revivre des souffrances.

6

Quelle est la découverte qui changerait votre vie ?
Je ne crois pas à la grande découverte. Ce qui est admis aujourd’hui sera peut-être obsolète demain, notamment pour les théories sociales... Je doute qu’un Graal sociologique existe.

7

Qu’est-ce qui vous ferait douter de la rationalité ?
La question que je me pose est plutôt de comprendre la diversité des rationalités. Les gens sont globalement rationnels, mais leurs visions du monde ne sont pas toujours compréhensibles au premier abord...

Tabs

Interviewé par
Claire Guérou

Ajouter un commentaire