Au volley, qui attrape la balle ?

376
novembre 2019
Grâce au virtuel et pour notre santé
Une étude révèle la zone où le risque de collisions entre les joueurs est élevé.
EQUIPE DE FRANCE DE VOLLEY / JULIEN CROSNIER

 

« J’ai ! » Pour attraper la balle, les volleyeurs se coordonnent. Mais parfois ils se gênent, se heurtent et la balle tombe. Chercheur en Staps1, Charles Faure consacre sa thèse2 au positionnement des sportifs. « Les services ne sont pas faciles à analyser, car ils sont tous différents. La réalité virtuelle permet d’étudier une situation standardisée et reproductible. »

Lunettes spéciales

Le chercheur a créé une interface informatique, pour que plusieurs volleyeurs interagissent dans un environnement virtuel. L’expérience a lieu dans la salle Immersia de l’Irisa3 à Rennes. Chaque joueur voit tous les mouvements de l’autre en direct, grâce à des lunettes spéciales4. Tout à coup, une balle virtuelle apparaît. L’objectif est de l’intercepter rapidement, sans se parler. Qui l’attrape ? « Quand la balle arrive entre les joueurs, aucun des deux ne sait qui doit agir ! » L’étude a mis en évidence la zone où le risque de collisions et de balles manquées est élevé. Autre résultat, un joueur est plus efficace quand il distingue clairement les mouvements de son partenaire. Une piste pour améliorer l’entraînement ?

Tabs

Marion Guillaumin

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER