Biodiversité : les chiffres clés

377
décembre 2019
La salamandre est emblématique des zones humides, dont la connaissance progresse avec 88 % du territoire breton inventorié. Elle n’est pas menacée d’extinction.
SHUTTERSTOCK

 

En Bretagne, une espèce sur cinq est menacée de disparition à court terme1. C’est l’un des bilans du rapport “Chiffres clés 2019 pour la biodiversité en Bretagne”, publié par l’Observatoire de l’environnement en Bretagne. « Les espèces spécialistes, adaptées aux forêts ou aux zones humides, sont les plus menacées, explique François Siorat, chef de projet patrimoine naturel à l’OEB. Elles ont du mal à survivre aux changements. » Les oiseaux nicheurs spécifiques des milieux agricoles et forestiers ont régressé de 18 % et 32 % en dix ans.

Les principales menaces sont la fragmentation des milieux naturels, qui s’intensifie sur 37 % du territoire, la pollution et le change-ment climatique. L’évolution de la température a des effets sur la faune et la flore, « mais il manque des données pour mieux analyser ce qui se passe. » Cette synthèse est basée sur 41 indicateurs. Pour l’État et la Région, l’objectif est de produire progressivement 160 indicateurs de la biodiversité, afin d’orienter la politique publique. Pour compiler les données, la Bretagne s’appuie sur ses réseaux associatifs, naturalistes et scientifiques.

Tabs

Nicolas Guillas

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ