Les écoliers fabriquent en 3D

Les élèves ont conçu une prothèse pour cuisiner. ERWAN VAPPREAU

La classe de CM1-CM2 de l’école de la Roche des Grées à Guipry-Messac est devenue une spécialiste de l’impression 3D.

À tel point que des écoles et des associations la sollicitent pour qu’elle leur fabrique des objets. Des pièces de jeux de société envoyées au Sénégal pour l’association la Sénégazelle, une prothèse de main pour faire un gâteau avec My human kit, ou encore un composant d’une éolienne pour une classe à Guichen.

Avec des spécialistes du handicap

« Pour modéliser et imprimer en 3D, nous mobilisons les mathématiques, la géométrie mais aussi le français et l’informatique », explique l’enseignant Erwan Vappreau, imprégné de la culture des fablabs et des makers.
« En 2017, nous avons fabriqué notre propre imprimante 3D à l’école. Nous sommes passés à la conception d’objets pour d’autres or-ganisations. » Un bon moyen d’établir des liens avec d’autres établissements scolaires ou des spécialistes du handicap, notamment au Centre de rééducation de Kerpape, près de Lorient.

Savoir fabriquer est déjà un grand pas pour ces écoliers. Erwan Vappreau les emmène plus loin, en leur demandant d’expliquer comment ils procèdent. Sur un site internet dédié, chaque objet et son cahier des charges sont décrits par les élèves. Pour cela, les jeunes utilisent un logiciel testé par un collectif de designers, proche du milieu des fablabs. Un logiciel libre, cela va sans dire !

Infos

Pour en savoir plus : spiderwan.free.fr/projet-impression3D

Renseignement(s)

Ajouter un commentaire