« Je cartographie le climat des vignes »

Portrait

N° 382 - Publié le 8 septembre 2020
Jeanne Thibault
Ce que je cherche
Gwenaël Morin
Doctorante en géographie, spécialisée en télédétection, à l’Université Rennes 2.

Magazine

4259 résultat(s) trouvé(s)

« La vigne est très sensible au changement climatique2. La composition du vin est modifiée et les vendanges sont plus précoces. Dans le Bordelais, mon terrain d’étude, elles sont prévues une à deux semaines plus tôt que l’an dernier. Pour s’adapter, les viticulteurs doivent pouvoir calculer, tout au long de la saison, la somme des températures3. Elle les renseigne sur la qualité du raisin. Ils veulent aussi connaître les variations quotidiennes de température sur leur parcelle. Certains rangs peuvent être plus affectés par les événements climatiques. Le raisin ne s’y développera pas de la même façon.

3 °C d'écart dans une parcelle

La modélisation climatique est au cœur de ma thèse4. Je crée des cartes de températures à partir d’images satellites thermiques, que j’affine en les superposant à des données topographiques très précises. Mon objectif est de comprendre les variations de température selon la pente, l’exposition et l’altitude. Entre le bas et le haut d’une parcelle, il peut y avoir 3 °C d’écart ! La télédétection apporte une expertise supplémentaire aux agronomes, aux œnologues et aux viticulteurs. Cette méthodologie est expérimentée dans des vignobles du Bordelais. Il faut maintenant l’étendre à toute la Gironde, puis la tester dans les vallées de Marlborough et Waipara en Nouvelle-Zélande, mon second terrain d’étude. J’intégrerai ensuite les scénarios de changement climatique du Giec5, pour créer des cartes thermiques simulant le futur. »

PROPOS RECUEILLIS PAR Justine Caurant

1. Ensemble de techniques d’acquisition de données à distance, notamment par satellites.
2. Lire “Des chercheurs aux côtés des vignerons”, Sciences Ouest n°371, avril 2019.
3. Cumul des températures journalières supérieures à 10 °C pendant le développement de la vigne.
4. Débutée en septembre 2018 au laboratoire LETG à Rennes.
5. Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. gwenael.morin@univ-rennes2.fr

TOUS LES PORTRAITS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest