C'est la guerre dans les fraisiers

383
octobre 2020
L'après-pesticides
BERNARD CHAUBET / INRAE
La lutte biologique contre les pucerons des fraisiers n'est pas efficace. Estelle Postic veut comprendre pourquoi.

Les fraisiers sont attaqués par les pucerons. Afin de limiter les dégâts, une chercheuse rennaise a étudié l’écologie de ces ravageurs et de leurs ennemis, les parasitoïdes.

Pour se débarrasser des ravageurs de cultures, une solution respectueuse de l’environnement existe : lâcher en masse des organismes vivants qui leur sont nuisibles. C’est ce qu’on appelle la lutte biologique inondative. Contre le puceron, le parasitoïde est intéressant. Cet insecte pond dans l’animal. Sa larve le dévore de l’intérieur pour se développer. Le puceron meurt et se transforme en momie1. Mais cette technique est peu efficace dans les cultures de fraisiers. Estelle...

Marion GUILLAUMIN

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER