Le ravageur des vignes pourrait encore sévir

383
octobre 2020
L'après-pesticides
SHUTTERSTOCK
La réaction d'une feuille de vigne attaquée par le phylloxera. Cet insecte ravageur est minuscule (un millimètre de long).

Une étude confirme l’origine américaine du phylloxera. Plus de 2 000 gènes montrent l’adaptation de cet insecte à la vigne, qu’il pourrait encore ravager.

Ce cousin du puceron s’attaque aux racines de la vigne et pompe la sève des plantes. À la fin du 19e siècle, le phylloxera dévaste la moitié du vignoble français. Une étude internationale1, pilotée par l’Inrae à Rennes, apporte un nouvel éclairage sur l’arrivée de cet insecte en France.
« Nous avons séquencé le génome du phylloxera, puis prélevé des individus aux États-Unis et en Europe, explique Denis Tagu, chercheur en génétique à l’Inrae. Nous avons comparé leurs génomes...

Marie HILARY

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER