Biodiversité : des élèves citoyens

Actualité

N° 383 - Publié le 15 octobre 2020
YANN SOUCHE / OFB
Les enfants de l'école du Forestou, à Brest, étudient et protègent un coin de littoral.

Magazine

4280 résultat(s) trouvé(s)

Des collégiens et des écoliers en primaire réfléchissent à la protection d’un espace délimité. C’est l’objectif du projet des  Aires éducatives. Pour l’année scolaire 2020–2021, une centaine de nouveaux projets devraient démarrer ! Ils rejoignent les 200 projets labellisés depuis 2016. Pour s’inscrire, l’enseignant ou une école entière choisit un référent dans un organisme lié à l’éducation à l’environnement. « Chaque binôme construit un cadre de travail utile pour développer la réflexion des élèves, explique François Morisseau, chef de projet à l’Office français de la biodiversité. Les élèves choisissent un site proche de leur école, comme une portion de littoral ou une forêt avec une route attenante. Lors de l’état des lieux, ils découvrent la biodiversité du site, ses acteurs, et les pressions humaines qui s’y exercent. Ils font ensuite des propositions aux élus de la commune, pour y préserver la biodiversité à long terme. C’est l’apprentissage de la démocratie ! C’est aussi un projet pour faire de la géographie, des mathématiques et d'autres sciences. » Les élèves bretons s’occupent d’une quarantaine d'Aires marines éducatives dans la région. Ce chiffre devrait se multiplier dans les prochaines années, avec la mise en œuvre d'une approche régionale1.
 

Notes

1. La démarche est pilotée par le groupe régional des Aires éducatives de Bretagne (GRAEB), composé de sept partenaires (Direction régionale de l’OFB, Académie de Rennes, Dréal Bretagne, Région Bretagne, Reeb, URCPIE, Agence bretonne de la biodiversité).

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest