Les grimaces des singes sont-elles intentionnelles ?

387
avril 2021
CC BY-SA 3.0 / RUFUS 46

 

Le langage est le propre de l’Homme. Les autres espèces utilisent des gestes, des expressions ou leur voix pour échanger. La communication chez les grands singes1, nos plus proches cousins, a déjà été étudiée de près. Mais pour définir les origines et l’histoire évolutive de notre langage, il est indispensable d’en apprendre plus sur des espèces plus éloignées.

Juliette Aychet, doctorante au laboratoire Ethos2 à Rennes, vient de publier ses résultats3 sur les mangabeys à collier blanc. Elle a pu les filmer à la Station biologique de Paimpont. « Nous avons identifié six expressions faciales pour savoir si elles étaient, ou non, intentionnelles », explique-t-elle. En premier lieu, l’expression doit être réalisée en direction d’un individu et provoquer une réaction chez ce dernier. Deux critères validés chez les mangabeys. Mais pour certifier d’une véritable intentionnalité, l’animal doit aussi persister pour se faire comprendre. Cette dernière condition reste encore à l’étude.

Distinguer jeu et bagarre

Durant sa thèse4, Juliette Aychet a aussi étudié les gestes et vocalises qui accompagnent ces grimaces. « Il reste difficile d’accoler une signification précise à ces expressions. Lorsqu’un mangabey en saisit un autre par le bras, cela peut être une provocation. Mais s’il ouvre en même temps la bouche, ce même geste démontre une envie de jouer », précise l'éthologue. De plus en plus d’études s'intéressent à tous les signaux à la fois, afin de comprendre la communication animale dans son ensemble.

Tabs

BENJAMIN ROBERT

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ