La chimie inattendue des nuages interstellaires

387
avril 2021
Turbulences interstellaires
JEAN-FRANÇOIS CARVOU / IPR
Au laboratoire, Sébastien Le Picard reproduit les conditions extrêmes des nuages interstellaires.

Les nuages interstellaires sont les prémices de la naissance des étoiles. Sébastien Le Picard étudie les molécules qui se forment dans ce milieu, à première vue hostile à toute réaction chimique.

Entre les étoiles, c’est le vide. Un vide si puissant qu’il est impossible de le reproduire sur Terre. Pourtant, ce vide n'est pas absolu. Le milieu interstellaire contient en moyenne une molécule par cm3. Les plus complexes se trouvent dans les nuages interstellaires. Ce sont des régions froides où naissent les étoiles. Ces zones de la dimension de plusieurs dizaines d’années-lumière1 sont beaucoup plus denses ! Elles peuvent contenir jusqu’à un million de molécules...

BENJAMIN ROBERT

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER