L'histoire bretonne de la trépanation

Actualité

N° 390 - Publié le 2 juillet 2021
CC BY-SA 3.0 / RAMA
Crâne de femme trépanée au silex (3500 av. J-C) retrouvé à Corseaux-en-Seyton en Suisse et exposé au Musée cantonal d'archéologie et d'histoire de Lausanne.

Magazine

4280 résultat(s) trouvé(s)

Manon Auffret, chercheuse en neurosciences à Rennes, retrace l’histoire de la trépanation. Jusqu’à la presqu’île de Crozon, aux confins du Finistère.

Finistère, 1843. Le chevalier de Fréminville, capitaine des frégates du roi, part avec son équipe mener des fouilles archéologiques sur la presqu’île de Crozon. Le site regorge de surprises, dont un crâne daté du néolithique, percé d’un trou. Une relique qui a attisé la curiosité de Manon Auffret1 : « Je m’y suis intéressée car de nombreux crânes trépanés, autrement dit percés d’un ou plusieurs orifices, ont été trouvés en France, notamment en Bretagne. Et c’est un sujet à la croisée de...
Cet article est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Connectez-vous

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest