Atoll, un nouveau récit

391
septembre 2021
UNSPLASH
Un chercheur brestois s'intéresse à la formation des atolls (ici aux Maldives).

 

Le volcanisme n’a pas sculpté les atolls ! Darwin pensait que ces îles coralliennes se formaient à la suite de l’affaissement d’édifices volcaniques. Mais voilà que cette théorie, toujours enseignée à travers le monde, a été réfutée en septembre dernier. « Il manquait à Darwin des connaissances sur les changements cycliques du niveau de la mer. Ces données ont commencé à apparaître en 1860 », affirme Stephan Jorry, géologue à l’Ifremer de Brest1.

À partir de 2,5 millions d’années, le climat a commencé à fluctuer avec des alternances de périodes chaudes et froides. La glace s’est accumulée au niveau des pôles et des continents, le niveau de la mer a ainsi descendu progressivement. « Cet abaissement a découvert à l’air libre des bancs de coraux en forme de toit plat. Lorsque la pluie a ruisselé sur ces structures calcaires, elle a créé des dépressions au centre du banc », explique le chercheur. Autour de 450 000 ans avec la fonte massive des glaces, la mer a submergé à nouveau ces structures calcaires érodées que les coraux ont recolonisé sur les bordures, soit les parties les plus proches de la surface… C’est ainsi que naissent les atolls.

Tabs

PAULE-ÉMILIE RUY

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ